FullSizeRender (27)

Quand j'ai entendu le grand bruit, la petite pleurer et la porte aussitôt claquer devant mon arrivée paniquée j'ai tout de suite compris qu'un drame s'était abattu dans la chambre de l'enfant numéro 2. Le scénario ne vous est probablement pas étranger.Vous connaissez bien l'enfant globalement bruyant et mouvant, qui fait une bêtise, se fige et plonge dans un silence aussi soudain qu'étrange (voir angoissant) et qui, réalisant qu'il en a vraiment fait une très grosse, de bêtise, tente d'amadouer sa mère en versant quelques larmes #actorstudio. Je te le donne en mille c'est exactement comme ça que ça s'est passé ! Bon la bêtise n'est pas si "grave" elle a juste renversé TOUT son château playmobil qui au contact du plancher s'est INTÉGRALEMENT dispersé en plein de petites pièces éparpillées de-ci de-là. Ce n'est pas ça le pire, non ça l'enfant a réussi à le gérer seule, elle a bien tout ramassé. Non ce qui est tragique (oui minimum) c'est qu'il allait maintenant falloir remonter complètement le château SANS notice. J'ai aussitôt revu la scène du soir de Noël où il avait fallu s'armer d'une infinie patience pour donner vie au château tant attendu devant une enfant littéralement en transe, scintillante et sautillante exigeant de mettre le bébé playmobil dans le lit à baldaquin de la chambre numéro 3 que son père, plié en quatre, tentait d'achever aussi vite que possible. Alors bon tu te dis peut être que refaire un château playmobil un lundi soir ce n'est pas SI tragique que ça quand même, elle exagère pas un peu la mère ?! Mais moi je préfère me taper les 200 km de rando du GR20 en tongs plutôt que de reconstruire un château playmobil. J'ai prié très fort Sainte Rita pour que la notice soit bien rangée dans un tiroir mais c'etait sans compter sur ma tendance à tout jeter. J'ai donc pris une profonde inspiration et entrepris de reconstruire pièce par pièce ce maudit château. Une heure plus tard "seulement" le fucking château était debout !! Je ne te raconte pas ma fierté sur le moment, fierté que j'ai aussitôt voulu partager avec ma progéniture qui s'est contentée d'un vague"oui c'est bien" et pis c'est tout!  Si j'esperais une médaille il semblerait que je me sois trompée de challenge, j'aurais mieux fait de réussir la deuxième crêpe tant attendu par numéro 1 qui s'est plaint que je n'avais jamais de temps pour lui .... Sans rancune les gosses !