FullSizeRender

Aujourd’hui, alors que tes 7 ans approchent, je te regarde changer, grandir. T’envoler parfois. Heureusement tes mains s’accrochent encore un peu. A moi, à ce qu’il reste de toi en moi, de ces 9 mois passés à t’attendre. Mon premier fils. Pour l’instant tu es encore bien blotti dans le nid que je te construis mais bientôt tu chausseras du 42 et tu ne m’embrasseras quasiment plus. Tu partiras conquérir le monde, affronter la vie, fier et maladroit, pris par l’ivresse d’une toute nouvelle liberté.  Alors je te regarde et je t’imagine courageux, fort et persévérant, doux et rêveur, charmeur aussi. Et je te souhaite d’être toujours gentil (mais pas bonne poire non plus) le monde manque cruellement de gentillesse, j’espère que tu sauras en donner un peu autour de toi. Je te souhaite amoureux, plusieurs fois, mais toujours respectueux et honnête, ne mens pas, sois courageux. Ne sois pas trop prudent (sauf en voiture hein !) les regrets sont parfois bien plus douloureux que les remords. Parcours le monde (mais reviens toujours près de moi…) observe, arrête-toi parfois, prends le temps de connaitre les personnes qui t’entourent. Accroche toi, ne renonces pas même si parfois je te dis que c’est impossible. N’aies pas peur de perdre. Essayes et recommence. Toujours. Et puis fais un peu ce que tu veux aussi... tes parents n'auront pas toujours raison (mais ça tu ne le sais pas encore...)

Je t’aime