37181_434205206679_1620538_n

En ce moment de nombreux changements se préparent chez nous, nouvelle maison, nouvelle école et bientôt nouveau petit frère. A l'âge de Margaux les choses sont plus simples, elle voit bien qu'il se passe quelque chose mais sans saisir de quoi il s'agit exactement ni comment tout ceci va concrètement se mettre en place. Elle demande juste un peu plus d'attention et de temps avec moi mais pour l'instant tout se passe globalement bien. Pour Titouan c'est plus compliqué, il est assez excité, agité et met dans des cartons ses jouets préférés de peur qu'on les oublie. Il pose beaucoup de questions, semble content que quitter notre appartement pour plus grand et pour découvrir "la chambre des garçons" dont je lui parle tant. Mais je vois bien que quelque chose d'autre l'inquiète, quelque chose dont il n'ose pas parler. On a tous l'air si heureux de ce qui nous arrive qu'il n'ose pas poser les bonnes questions. Et puis un soir au moment du coucher c'est sorti d'un coup d'un seul "Moi je ne veux pas être le premier". Voilà c'était dit ! Et en discutant avec lui j'ai découvert que pour lui l'arrivée de ce petit frère veut aussi dire qu'il va devoir grandir, qu'il ne sera plus ce petit garçon à qui j'ai donné tant de temps, il sera le plus grand des trois celui qui devra aider et se débrouiller seul, celui pour qui je n'aurais plus beaucoup de temps. Je n'y avais pas pensé quand je lui disais "tu seras le plus grand, le plus fort, tu m'aideras à m'occuper du bébé et faudra faire attention ect..."Comme Titouan ne perdait pas sa place d'ainé dans cette nouvelle fratrie, je me suis essentiellement concentré sur Margaux l'enfant du milieu, celle qui n'a plus vraiment de place. Alors j'ai beaucoup parlé avec Titouan, je lui ai d'abord expliqué la chance qu'il avait d'être né le premier, il est le seul des trois à nous avoir eu rien que pour lui pendant 2 longues années. On a fait beaucoup de choses avec lui, on a était là à 100% pour lui. Sa soeur et son frère ne connaîtront jamais cela, il devront toujours partager leurs parents avec quelqu'un d'autre. Et puis je lui ai dit que même si l'arrivée de ce petit frère signifiait qu'il devrait se montrer un peu plus grand encore et faire des efforts parce que je serai probablement fatiguée et très occupée avec ce nouveau bébé, il resterait mon petit garçon. Un peu plus grand qu'avant mais toujours mon tout petit à moi.  .

Mon Titouan tu seras toujours mon premier enfant celui qui m'a tout appris, celui que je regarde grandir les yeux grands ouverts, étonnée et émerveillée de ce petit être qui se construit un peu plus chaque jour. Je t'aime plus que tout, jusqu'à la lune aller et retour.

Maman