IMG_7910

Et voilà dans une semaine ce sera la fin de l'année scolaire, la fin de cette première année d'école pour Titouan. Tout un nouveau monde que nous avons découvert, un monde où tu n'es plus vraiment toi où tu es toujours "la maman de" comme toutes les autres femmes que tu croises qui sont les "mamans de" et entre nous c'est ainsi que l'on se nomme. L'école c'est aussi la grande inconnue, tu ne sais RIEN, on ne te dit RIEN, tu ne vois RIEN, ton enfant ne te raconte RIEN. Sur toute une année je n 'ai eu que deux infos capitales: Titouan aime les carottes râpées de la cantine et dans sa classe on fait pousser des chenilles (horrible non?!) pour qu'elles deviennent des papillons. Hyper intéressant non?! C'est le maigre résultat de toutes mes investigations auprès de Titouan qui à la question: "tu as fait quoi aujourd'hui?" répond toujours : "J'en sais rien". On me dit que l'école c'est son jardin secret, et il n'y a aucun doute là dessus, il n'y a pas plus secret pour moi que cette institution.  Alors de temps en temps je me raccroche à ce que je vois, un bobo, de la peinture sur les doigts, de la boue sur les genoux (oui parce que quand ton enfant va à l'école TOUS ses vêtements sont troués aux genoux) pour parler de sa journée et de temps en temps j'arrive à savoir qu'il a fait de la peinture, du sport ou que son copain l'a poussé. Bref tout ça est vraiment passionnant.

L'école c'est aussi la découverte des maîtresses, les gentilles, celles qui aiment les câlins et qui font des bisous et puis celles qui rigolent moins. Il paraît qu'elles arrivent à deviner avec qui est l'enfant le matin, au premier coup d'oeil elles reconnaîssent les enfants qui sont avec leurs papas le matin. ça me fait sourire. Il y a aussi les ATSEM, ces femmes extraordinaires qui s'occupent de nos petits, qui sont là pour eux, pour les aider, pour leur apprendre, pour les rassurer, j'aime ces femmes là et je les admire, leur boulot n'est vraiment pas simple. Nous avons aussi eu de nouvelles responsabilités: fournisseurs officiels de babibels pour la classe le mardi matin (si tu oublies les enfants n'ont rien et c'est la honte) et de nouveaux objets de déco: un verre à paillettes, un chapeau en papier journal, un sapin en papier mâché à accrocher.. so chic !

Mais l'école c'est aussi l'apprentissage. Celui de la séparation a été compliqué, Titouan a pleuré TOUS les matins jusqu'aux vacances de noël, il ne voulait pas sortir de la classe même pour aller jouer dans la cour, il voulait juste qu'on vienne le chercher. Quand enfin le soir nous venions il se jetait dans nos bras avec ses petits yeux cernés de larmes (et de la morve au nez). Cette période est dure mais pour se rassurer il suffit de voir que.... tous les autres enfants pleurent aussi ! Nous avons été très étonnés par la rapide progression de Titouan qui s'est mis à nous réciter des textes et des chansons par coeur, qui connaissait son alphabet et savait reconnaître des lettres aux vacances de pâques, qui aujourd'hui compte jusqu'à 20 (alors qu'à la rentrée il comptait jusqu'à 5). L'autonomie est aussi le principal objectif de la petite section, on ne les aide pas on leur montre seulement, que ce soit pour aller aux toilettes, pour s'habiller, pour se placer dans un groupe, ils sont très responsabilisés et on les encourage à faire seul. Du coup à la maison les choses sont devenues plus simples aussi.

Enfin voilà cette année va se terminer, elle a été très riche pour Titouan, il a découvert l'amitié, la bêtise (bienvenue les caca boudin et autres phrases stupides), les règles, la cantine, la garderie, les galipettes, les cordes à sauter, le mensonge, les anniversaires, le temps, les maitresses, les lettres et tellement de choses encore que j'ignore et que je ne saurais sans doute jamais car Titouan a surtout découvert  la vie sans nous, sa vie à lui.