photo(7)

Il y a quelques temps déjà l'une d’entre vous me demandait de me renseigner sur une méthode éducative très prisée outre-manche: la technique du naugthy step. Qu'est ce donc ? "C'est un moyen de retirer votre enfant d’une situation lorsqu’il fait quelque chose d’inacceptable. Lorsque vous éloignez votre enfant d’un problème et le faites asseoir seul, calmement, vous contribuez à mettre un terme au comportement négatif et vous modifiez la situation." Autrement dit il s'agit d'éloigner physiquement l'enfant du lieu où la crise se déroule pour l'amener dans une zone dite "de réflexion" (une chaise, un escalier, un tabouret) pour qu'il réfléchisse à son comportement. C'est un peu la version améliorée du coin.

Pleine d'espoir et d'audace j'ai donc décidé de tester cette méthode à la maison, j'ai acheté un minuteur ( qui sert à montrer concrètement à l'enfant combien de temps il devra rester dans cette zone, la règle étant d'1 minute par âge) et désigné un "espace de punition" à mes enfants . Mais au bout de 2 mois d'essai force est de constater que le résultat est assez mitigé, probablement parce que je ne suis pas une mère patiente et que cette technique nécessite énormément de patience. Il en faut pour accepter que l'enfant ne restera pas statique assis sur la chaise en question à réfléchir sans protester/hurler/pleurer/faire le flan...il faut donc réexpliquer fermement à l'enfant pourquoi il est là et l'y ramener 1,2,3,4,5... fois.. Et c'est autant de temps où le reste de la fratrie assiste à cette colère générale qui n'en finit pas. Il faut aussi savoir faire preuve de calme pour ne surtout pas craquer et se laisser emporter par des cris et des claquements de portes... ou de fesses. Cette méthode est donc pour ma part un échec, je pense qu'elle ne me convient pas. Néanmoins cette méthode m'a permis de constater que lors d'une crise il n'y a pas de spectacle sans spectateur, autrement dit les pleurs et les caprices s’arrêtent plus rapidement si nous quittons la pièce sans accorder le moindre intérêt à l'enfant qui pleure, hurle, se roule par terre.... Si je n'ai donc pas désigné "d'espace de réflexion", j'ai décidé de m'éloigner et de quitter la pièce à chaque session caprice/larmes de crocodile, et la crise est quelque peu écourtée et l'issue plus favorable.

Enfin n'oublions pas que chaque enfant est avant tout bienveillant et différent, les méthodes ne peuvent donc pas toutes être les mêmes, avec mon fils on s’énerve vite mais on parle beaucoup aussi, j'essaye toujours de lui expliquer pourquoi je suis en colère ou pourquoi je m’énerve, pourquoi il ne peut pas se comporter de telle ou telle manière. J'essaye aussi de désamorcer les crises le plus tôt possible en détournant l'attention et en le forçant à se concentrer sur autre chose. Quand nous sommes dans des lieux sensibles (supermarché, magasins, transports...)je lui donne de nouvelles responsabilités pour lui montrer que je lui fais confiance et que je compte sur lui, il se sent valorisé et se concentre sur ses tâches. Il y a les fois où ça marche et les fois où ça ne marche pas, il y a les périodes faciles et celles plus difficiles où la fatigue et le quotidien amplifient mes réactions. Et puis il y a les petits moments de grâce où je récolte les fruits de cette éducation que je lui donne, comme ce dimanche où en allant chercher Titouan à un anniversaire les parents nous ont dit qu' il était vraiment très sage et surtout  très poli... Et là on se dit qu'on a pas tout raté.  Hiiiiihaaa who's the boss?

Et vous comment faites-vous régner l'ordre chez vous?