Avoir des enfants rapprochés c’est beaucoup de boulot en terme d’organistion et d’anticipation et beaucoup de fatigue pour gérer un quotidien parfois bousculé, souvent malmené. Toi qui me lis si tu n’as qu’un seul enfant, profites, car au 2ème les choses changent (mais ça on te le dit pas avant) et tu te dis que quand tu n’avais qu’un seul enfant et ben en fait t’étais beaucoup plus cool (mais ça on ne s’en rend pas compte avant non plus).

Avoir des enfants rapprochés c’est beaucoup de rires, de partage sauf quand ils veulent le même jouet là c’est la guerre et de complicité: « tu viens Margaux ! Maaaaargaux ! » Aujourd’hui Titouan veut tout faire avec "SA petite sœur" comme il l'appelle et de toute façon elle est toujours derrière lui, quand elle n’y arrive pas il la tire par la main, la porte, la pousse…oups ! Quand des enfants s'approche d'elle à la sortie de l'école il dit d'un ton ferme "Tu la touche pas c'est MA soeur! C'est pas à toi!" (pourvu qu'il dise la même chose dans 15 ans en boîte). Cette année le père noël a donc décidé de leur offrir un petit coin bien à eux où aucun adulte ne peut rentrer, une petite cabane en carton trouver et où ils peuvent cacher leurs trésors, lire, préparer à manger, se reposer et être tous les deux à l’abri des regards et donc faire plein de conneries. Des jouets, des mots, des rires, des cris entrent et sortent de la cabane, des liens se créent, des souvenirs se font, là juste sous nos yeux. Une cabane pour deux, une cabane pour eux.Oui, finalement des enfants rapprochés c'est bien.

                                                IMG_5772[1]